Semaine inaugurale au Triskell, à Pont l’Abbé – Du 22 au 26 mars 2016

triskell

Semaine inaugurale au Triskell, à Pont l’Abbé

Pour sa 8e édition, le festival Si la mer monte… démarre en avant-première à Pont l’Abbé, au Triskell, avec une exposition du 22 au 26 mars et une soirée inaugurale le 25, à 19 h 30.
Cette année, l’association Effet Mer a tenu à rappeler que l’érosion littorale dont sont victimes les côtes de la métropole n’était pas propre à la Manche et à l’Atlantique. Elle met donc le cap sur la Méditerranée en invitant la commune languedocienne de Vias, dans l’Hérault, dont l’activité touristique souffre du double alea de la submersion marine et de l’inondation fluviale. Des conférences et des débats se tiendront à l’Ile Tudy lors du festival Si la mer monte, les 14 et 15 Mai 2016. Elle réuniront les acteurs locaux, impliqués dans la stratégie locale de gestion de ce trait de côte méditerranéen, à leurs homologues des communes littorales du Finistère Sud.

 

Exposition Des monts à la mer

Du 22 au 26 mars, hall du Triskell
Dans un volonté de sensibilisation des collégiens et des lycéens, Si la mer monte… propose la visite, dans le hall du Triskell du 22 au 25 mars inclus, de l’exposition Des monts à la mer réalisée par l’ONG Surfer Foundation Europe. Cette exposition s’articule autour de 3 thèmes :

  • Planète Océan
  • Cycle de l’eau et pollution
  • Gestion des déchets et recyclage

En parallèle, les visiteurs de l’exposition pourront visionner un reportage de 13 minutes réalisé par France 3 sur l’érosion du littoral languedocien de la Grande Motte à… Vias.

En savoir plus

Soirée Climat et Méditerranée
“Les conséquences de la montée de la mer”

Vendredi 25 mars, 19:30     Triskell
Le point d’orgue de cette semaine inaugurale sera la soirée du vendredi 25 Mars, consacrée aux événements climatiques qui affectent le littoral méditerranéen, notamment les épisodes pluvieux générateurs de crues dévastatrices.

Philippe Drobinski, directeur de recherche au CNRS, membre du laboratoire de météorologie dynamique à Paris, posera la question de leur lien éventuel avec le dérèglement climatique.

Denez L’Hostis, président de France Nature Environnement, la fédération française des associations de protection de la nature et de l’environnement agréée par l’ONU pour les Conférences des parties signataires de la Convention climat, les COP, fera un retour sur la COP 21 qui s’est tenue en France.

Une table ronde abordera l’incidence du dérèglement climatique sur la viticulture en Méditerranée… et ailleurs, dans les territoires en phase de “méditerranisation”.
Elle sera animée par Sylvie Guerrero, fondatrice de la société CHAI NOUS, qui vient de mettre en terre des pieds de vigne à Treffiagat, et par Gérard Alle, président de l’association pour la reconnaissance des vins bretons, avec la participation d’un viticulteur de Bergerac, invité par les Caves de la Rocade de Pont l’Abbé.

Le rôle de l’improbable climatopportuniste sera tenu tout au long de la soirée par Claudius Benaize.

> Une participation aux frais de 5 euros sera demandée à l’entrée.