À la Pentecôte, l’association Effet Mer organisera à l’Ile-Tudy le festival Si la mer monte. En amont, des rencontres sont également proposées dans les communes alentour. Objectif : évoquer les conséquences de la montée du niveau de la mer. Vendredi, l’association a ainsi proposé trois temps forts à la salle Cap-Caval, à Penmarc’h. La conférence animée par l’historien Serge Duigou a d’abord permis de parler du raz-de-marée des 8 et 9 janvier 1924 sur une partie du littoral bigouden. La soirée s’est poursuivie autour d’un débat public sur les moyens d’anticiper le risque de submersion, avec Denez L’Hostis, président d’honneur de France Nature Environnement, et des élus de la Communauté de communes du Pays bigouden sud.

Des chansons consacrées à la montée des eaux

Pendant la soirée, c’est une chorale de 130 enfants qui est montée sur scène. Elle a interprété des chansons créées par les élèves d’écoles élémentaires avec Michèle Buirette (auteur, compositeur) et Gwen Gourlaouen (conseillère pédagogique-musique dans le Finistère). Cette chorale a été imaginée dans le cadre d’un projet départemental portant sur le thème de la montée des eaux et des réfugiés des migrations climatiques.

Un projet qui se complète par le souhait d’enregistrer les créations et de les compiler sur un album pour qu’elles puissent être chantées par des enfants d’autres écoles et continuer ainsi leur voyage. Pour financer ce projet, la vente du CD par souscription est lancée au prix de 10 €. Leur livraison aura lieu en fin d’année 2019. Pour tout renseignement, contacter le tél. 06 62 36 54 16.

© Le Télégramme